deux personnes autour d'un bureau se serrent la main

Devenir VDI (Vendeur à Domicile Indépendant) est simple et permet d’exercer une activité qui apporte liberté et souplesse. Peu d’étapes sont nécessaires pour se lancer, mais il ne faut pas les négliger. Le choix de l’entreprise est notamment une phase cruciale. Comment bien choisir l’entreprise et être sûr de s’épanouir dans sa nouvelle activité ? On fait le point sur les informations à vérifier et les conseils à suivre.

Se renseigner sur l’entreprise

De nombreuses entreprises proposent de la vente à domicile. Cela ne veut pas dire pour autant qu’elles proposent toutes le même niveau de qualité et de bien être pour leurs VDI. Avant de se lancer dans l’aventure, il faut donc se renseigner sur les entreprises qui vous intéressent. Parcourez le site internet de l’entreprise, ce que les clients disent à son propos sur des forums etc… Vous pouvez aussi sonder votre entourage, peut-être ont-ils un avis. Il y a un repère qui ne trompe pas : la FVD, la Fédération de la Vente Directe. Cette fédération regroupe des entreprises qui s’engagent à appliquer les règles et suivre la législation en vigueur concernant la vente directe. Si l’entreprise qui vous intéresse est membre, vous n’avez a priori pas de souci à vous faire. Sinon, vous pouvez toujours contacter la FVD pour recueillir de plus amples informations.

Avant de signer son contrat de VDI

Avant de signer votre contrat, il faut bien vérifier tout ce qu’il contient. Un contrat vous lie avec l’entreprise, tout ce qui concerne votre activité doit donc être mentionné. Vérifiez que tout ce qui concerne le lancement de votre activité ainsi que sa cessation est bien inscrit au contrat. L’entreprise doit aussi s’engager à vous fournir un soutien technique et pratique. Une formation peut être proposée au début du contrat et pendant toute sa durée.

Quelques conseils généraux pour se lancer dans la VDI

  • L’entreprise ne doit pas imposer l’achat d’un stock minimum pour commencer l’activité
  • L’entreprise n’impose pas de renouveler l’achat de matériel, de participer à des formations ou réunions payantes
  • L’entreprise doit appliquer les lois en vigueur
  • L’entreprise applique le Code de la Vente Directe

Attached Files: