japon

Les motivations pour partir vivre à l’étranger varient en fonction du projet. Que ce soit pour finir ses études, effectuer un stage, ou s’installer définitivement dans un pays étranger, les conditions d’installation ne sont pas les mêmes. Une vraie réflexion concernant votre projet ainsi qu’une bonne organisation sont nécessaires avant de vous lancer dans l’aventure de l’expatriation.

Définissez votre projet

En fonction de votre projet et du pays dans lequel vous souhaitez vous installer, les formalités varient. Les conditions ne sont pas les mêmes pour obtenir un visa étudiant, un visa touristique ou un visa de travail. Alors, avant de prendre un vol direct Paris Hong Kong, prévoyez du temps et une grande disponibilité afin de répondre aux différentes formalités. Partir vivre à l’étranger ne s’improvise pas. Renseignez-vous impérativement sur le site de l’ambassade du pays de destination. En fonction de votre projet, vous trouverez tous les renseignements pour effectuer les démarches indispensables à l’obtention d’un visa en règle avant votre départ.

Trouvez une activité avant de partir

Si votre projet est de travailler dans un pays étranger, il est conseillé de démarrer vos recherches professionnelles avant de prendre vos billets Paris/Tokyo. Pour obtenir un visa de travail, il est nécessaire d’avoir une promesse d’embauche de la part d’un employeur, voire un contrat de travail. Si vos recherches peuvent s’effectuer par Internet, prévoyez également de vous rendre sur place pour un ou plusieurs courts séjours. Ces séjours sont indispensables pour vous familiariser avec l’environnement, réaliser vos recherches d’emploi plus directement et rencontrer votre futur employeur.

Faites des recherches

Profitez de votre réseau professionnel et amical pour vous garantir une bonne installation sur place. On ne s’installe pas à Londres ou à New York de la même façon qu’à Hong Kong ou à Tokyo. N’hésitez pas à consulter les blogs, forums et différents sites, souvent généreux en conseils et expériences réussies ou non. Envisagez une colocation pour quelques mois par exemple afin de vous familiariser avec les coutumes et la vie sur place. Ne négligez pas la souscription d’une bonne assurance en cas de problèmes. Enfin, conservez des liens avec votre pays d’origine, et prévoyez un ou deux vols retours la première année, pour adoucir l’inévitable coup de blues de l’expatrié.

Enregistrer

Attached Files: