La manipulation de denrées comestibles dans une cuisine professionnelle exige une parfaite hygiène des locaux et dans les méthodes de travail. En l’occurrence, les normes sanitaires à respecter sont aussi nombreuses que strictes. Elles englobent le stockage des aliments, l’entretien du matériel de préparation et de cuisson. Quelles sont les principales règles à observer ?

Le nettoyage et l’entretien de sa cuisine professionnelle

Plusieurs aménagements spécifiques sont à prévoir dans une cuisine professionnelle. À commencer par des plans de travail faciles à entretenir et certifiés pour un contact alimentaire. Les tables en acier inoxydable remplissent ces deux critères. La séparation des zones de travail est également essentielle pour préserver le travail de préparation de la vaisselle ou des déchets.

La conservation des aliments

Afin d’éviter toute contamination ou altération des ingrédients, leur conservation doit se faire en milieu contrôlé. Pour les denrées fragiles, la chaîne du froid doit rester continue. Elles ne doivent pas être entreposées dans des lieux excédant 3° C. Quant aux bacs de stockage et autres contenants alimentaires, ils doivent disposer d’un certificat d’alimentarité pour une préservation saine.

L’hygiène du personnel

Les employés, eux, doivent être équipés d’une tenue de travail conforme aux réglementations en vigueur. Charlotte, gants jetables, tablier, veste de cuisine et, éventuellement, des chaussures de sécurité. Un espace pour se laver les mains avec un savon antibactérien est requis. Le port de bijoux n’est pas autorisé pendant les heures de travail.

Le traitement des déchets alimentaires

La présence d’un support pour sacs-poubelle évite les chutes de déchets sur le sol tout en assurant une parfaite tenue du contenant. Au cœur de la cuisine, ceux-ci doivent disposer d’une fermeture hermétique. Quant au local de stockage pour les déchets, il doit être indépendant du restaurant ou du commerce pour des raisons sanitaires et de nuisances olfactives.

Attached Files: