Zoom sur ...

  • Prev
  • Next

Insectes auxiliaires : quelles sont les espèces à avoir dans son jardin ?

Catégorie : jardin | Ecrit par : pauline | Le : 17-05-2017

0

On appelle insectes auxiliaires tous les insectes amis des jardiniers. C’est-à-dire tous ceux qui participent activement au bon fonctionnement d’un jardin naturel et à la bonne santé des espaces verts, que ce soit au niveau de la régularisation des insectes ravageurs ou bien même à travers la pollinisation des plantes. Et tout cela de façon écologique et 100% naturelle ! Zoom sur quelques insectes auxiliaires à connaître pour s’en faire des alliées efficaces pour vos plantations.

Insectes auxiliaires : quels sont ceux à avoir dans son jardin ?

Insectes auxiliaires : quels sont ceux à avoir dans son jardin ?

La Coccinelle

La coccinelle et plus particulièrement les jeunes larves de coccinelles sont très appréciées par les jardiniers pour leur aide contre les pucerons et autres insectes suceurs de sève, comme les acariens ou encore les cochenilles. Cette figure emblématique du jardinage bio et naturel est issue d’une grande famille, mais qu’elle ait deux, sept ou quatorze points sur sa carapace, elle reste une grande amatrice de pucerons. Un exemple ? Les larves de coccinelle à 7 points mangent environ 600 pucerons tout au long de leur croissance.

Pour attirer les coccinelles dans votre jardin, rien de mieux que de favoriser la présence de certaines plantes comme les coquelicots, les capucines, les absinthes, les rosiers, les orties ou encore les anthémis. Laissez-leur des abris pour se protéger et pour qu’elles puissent se reproduire sur place : débris de plantes, tiges creuses, tas de feuilles feront parfaitement l’affaire !

Les Nématodes

Les nématodes sont des vers microscopiques, mais des alliés de taille contre certains ravageurs comme le charançon rouge du palmier ou bien le papillon palmivore. Utilisés comme traitement pour les palmiers dans les jardins, ces petits vers sont des prédateurs naturels particulièrement efficaces. Ils sont aussi efficaces contre les mouches du terreau, les larves de tipule, ou encore la courtilière.

Les nématodes s’achètent tout simplement sous forme de sachet à diluer dans de l’eau et à pulvériser sur la zone à traiter.

La Chrysope

Surnommée la demoiselle aux yeux d’or ou encore le lion des pucerons, la chrysope est un adversaire redoutable pour certains ravageurs du jardin. Tout comme la coccinelle, la chrysope est efficace pour lutter de façon naturelle contre les pucerons et permet notamment de protéger les cultures sous serre.

Pour les conserver dans votre jardin, n’hésitez pas à leur laisser un abri pour se protéger du froid hivernal.

L’Abeille

L’abeille est une extraordinaire pollinisatrice on ne le répètera jamais assez ! Dans certaines régions, elle assure à elle seule 85 % de la pollinisation des plantes à fleurs ! Pour l’aider à se nourrir à la fin de l’hiver, plantez dans votre jardin des plantes vivaces et des arbustes à floraison précoce comme des bruyères ou bien encore des chèvrefeuilles d’hiver.

Dans certaines régions, l'abeille peut assurer 85%  de la pollinisation des plantes à fleurs.

Dans certaines régions, l’abeille peut assurer 85% de la pollinisation des plantes à fleurs.

La Grande Sauterelle verte

Malgré sa grande taille, elle est l’un des insectes auxiliaires les plus discrets du jardin. Elles affectionnent particulièrement les petites proies présentes dans le potager. Principalement carnivore, elle intervient en renfort des larves de coccinelles ou des chrysopes contre les pucerons. Elle s’attaque également aux larves de doryphore et aux chenilles.

Le Staphylin odorant

Ce coléoptère est un redoutable carnassier et un allié de poids contre les escargots, les limaces et leurs œufs, qu’il affectionne particulièrement. Il peut se révéler également efficace contre la mouche du chou.

Tout comme pour les autres insectes auxiliaires, si vous voulez avoir des staphylins dans votre jardin :
–  installez des abris permanents (tas de feuilles mortes, rondins ou fagots de bois, etc.),
– ne nettoyez pas plus que nécessaire votre jardin, laissez des endroits en friche par exemple
– couvrez la terre de paillis.

Ces attentions et cette bienveillance vis-à-vis de ces insectes sont nécessaires si vous voulez un beau jardin naturel et en pleine santé !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer