L’éveil du goût chez les bébés commence dès la diversification alimentaire. Cette étape essentielle permet de faire découvrir des parfums, des saveurs et des textures aux enfants, afin de leur ouvrir la palette des goûts. Cela leur permet d’apprendre par eux-mêmes, ce qu’ils aiment et ce qu’ils n’aiment pas. Partir à l’aventure du goût est le travail d’une vie et cela commence dès le plus jeune âge, afin de leur donner l’envie de continuer.

Diversification des menus : pour que manger devienne un plaisir

Si en tant qu’adulte nous sommes attirés par les belles assiettes colorées, gourmandes et appétissantes, il en est de même pour les petits ! Un menu pour bébé de 4 mois qui sent bon et qui a de belles couleurs naturelles, donne bien plus envie d’être mangé, qu’un petit pot pour bébé peu ragoûtant. Manger sainement c’est bien, mais cela ne doit pas se faire en dehors de la notion de plaisir et au détriment de l’appétence.

En plus des produits de qualité, l’éveil au goût se fait par le goût et les textures de chaque plat. Un exemple ? Composez le menu de votre bébé de 6 mois en lui faisant découvrir pourquoi pas le panais (un légume ancien remis au goût du jour depuis quelques années), les épinards et le saumon. Un menu équilibré et sain, riche de parfums, afin de faire le plein d’oméga 3 et de vitamines.

Pour en savoir plus sur l’alimentation bébé, nous vous conseillons la lecture de La Naissance du goût de Nathalie Rigal. Dans cet ouvrage, l’auteure traite de la façon dont le goût se développe chez l’enfant dès la vie in utero. Elle remet de cette façon le plaisir au cœur de l’assiette.

En plus de l’aspect gourmand, n’oublions pas non plus que l’apprentissage du goût chez les enfants passe également par l’environnement social. L’éveil se fait par le plaisir de partager un bon moment tous ensembles. Ces moments conviviaux en famille ouvrent au bonheur de la dégustation, à la curiosité de découvrir de nouvelles saveurs et doivent commencer dès la diversification alimentaire.

Le saviez-vous ? Avant trois ans, il est généralement plus facile de faire découvrir les différentes saveurs aux enfants. A partir de 3 ans, ils deviennent sélectifs dès lors qu’ils commencent à mettre seuls, les aliments à leurs bouches. C’est le début de la néophobie alimentaire, qui  définit la réticence chez l’enfant à découvrir de nouveaux aliments. Cela peut durer plusieurs années, mais rassurez-vous avec de la patience et de la persévérance, cela s’arrange en grandissant.

Alimentation bébé équilibrée : pour prévenir sa santé de demain

Dès le début les enfants sont généralement plus attirés par les saveurs sucrées. Pour les scientifiques cela viendrait de la nostalgie du ventre maternel. L’éveil à d’autres saveurs (salées, amères, acides, etc.) passe par l’éveil au goût. Laisser les enfants décider seuls de leur alimentation, c’est prendre le risque qu’en grandissant leur palais d’adulte réclame uniquement que des produits salés, sucrés et gras. Si les sucres ajoutés ne sont pas nocifs en petite quantité, en cas de consommation excessive, ils peuvent devenir extrêmement nocifs pour le corps.

Pour certains médecins, l’éveil au goût est donc le tout premier levier que l’on peut mettre en place en tant que parents, pour donner les bonnes habitudes à son enfant et prévenir une fois adulte les risques de développer obésité, hypertension ou encore diabète.

Ne vous mettez pas la pression ! Si vous n’avez pas le temps, inutile d’aller faire le marché deux fois par semaine pour ramener des fruits et des légumes frais pour les repas de bébé. Il existe de nos jours des plats et des petits pots pour bébé de grande qualité, qui conviennent à une alimentation bio pour bébé. Un bon moyen d’alterner entre menu bio équilibré et préparation maison.

 

Attached Files: